La technique au service du spectacle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 6 juillet 2010

L'éclairage de sécurité des ERP

Tout ERP (Etablissement Recevant du Public) est soumis à des réglementations strictes sur la sécurité. L'éclairage de sécurité en fait parti. En fonction de la catégorie et de la destination du lieu, il n'est pas toujours facile de connaître rapidement et simplement les obligations. Bien évidement, je dis cela pour les exploitants des établissements et non pour les professionnels dont le métier est d'analyser, d'installer et d'entretenir.

Et quoi que... J'ai souvent posé des questions sur des situations très précises, et souvent, on ressort qu'avec des "bouts" d'information sans être certains d'avoir bien toutes les informations.

Il y a un peu plus d'un mois, une question très spécifique m'a été posée sur les sources centralisées. J'ai cherché les renseignements dans des ouvrages, j'ai appelé le SDIS,  des cabinets d'études de sécurité, d'autres directeurs techniques, etc. et cela n'a pas été simple d'avoir tous les éléments permettant une vision claire. Mais on m'a donné un site qui répond de façon très synthétique et précise à beaucoup de questions. Alors je le partage sur le blog dans la catégorie "Ressources".

Voici donc ce fameux site sur l'éclairage de sécurité à mettre dans vos favoris.


http://www.eclairage-securite.com

vendredi 5 février 2010

Conception des gymnases et des salles de sports - Aires, un site incontournable

Voila un acteur de première importance pour tous les maîtres d'ouvrages et les maîtres d'œuvre qui ont un projet d'équipement sportifs.

L'association Aires regroupe de nombreux acteurs impliqués dans le secteur sportif et plus particulièrement dans les lieux qui permettent les pratiques sportives. Comme les salles de spectacles, chaque construction doit répondre à des règles techniques, environnementales, financières, logistiques et financières. Cela n'est pas simple ni pour un maître d'ouvrage ni pour un maître d'œuvre de pouvoir analyser et bien maîtriser tous les enjeux en fonction des besoins.

Le site de l'association met à disposition de très nombreux documents permettant de mieux appréhender toutes les questions liées à un projet d'équipement sportif.

Par exemple, voici ci-dessous, un lien vous permettant de télécharger un guide pratique extrêmement bien réalisé sur la conception des gymnases et des salles de sports. Regardez, c'est tout simplement génial.

Voila donc un site et surtout un contact à ne pas négliger pour tout vos projets sportifs. Mais n'hésitez pas à faire appel à mes services pour vous conseiller et vous accompagner sur vos projets, surtout si vous souhaitez que votre équipement puisse accueillir également des manifestations événementielles et culturelles ;-)

mercredi 6 janvier 2010

Ressource documentaire culturelle - RéseauDocs, un véritable outil.

Vous êtes à la recherche d'information sur les activités culturelles ?

L'Irma, le CNV, la Cartonnerie, et le Réseau Ressource ont créé une base de données de leur ressources ( texte imprimé, document multimédia, enregistrement sonore musical). Cet outil gratuit et ouvert à tous, est la première expérience de banque de données en ligne sur la documentation culturelle. Cette base de données s'intitule "RéseauDocs" et elle est accessible sur http://www.reseaudocs.org.

L'interface n'est pas des plus conviviale mais ce n'est pas ce que nous demandons à un outil qui nous permet d'accéder à l'information. Cette base répertorie les différentes ressources auxquels on accède en effectuant les recherches à partir de mots clés (Thème, titre, auteur, secteurs d’activité ou par localisations et portées géographiques des documents).

Les documents qui sont disponibles directement sur le réseau internet sont signalés par une petite mappemonde, ce qui est très pratique.
 


Alors si vous êtes à la recherche de chiffres, d'étude thématique ou tout simplement d'ouvrage traitant de sujet culturelle, cet outil vous fera économiser du temps.

mercredi 6 mai 2009

Prévention des risques sonores - Ressources documentaire

Dans le cadre des formations sur la gestion des risques sonores que nous donnons, j'ai trouvé intéressant de synthétiser  les différentes ressources disponibles sur ce sujet. Cela permet aux stagiaires de retrouver des informations rapidement, mais cela à surtout l'avantage d'éviter à ceux qui s'intéressent à la prévention des risques sonores de perdre beaucoup de temps en recherche. C'est tout l'intérêt de la rubrique ressources de ce blog.

Vous trouverez donc ci dessous, de nombreux supports d'information. Il est bien évident que cette liste n'est pas exhaustive et que je la mettrai à jour en fonction de l'actualité, de mes recherches mais également de vos propositions. Ce n'est pas dans la logique des blogs qui veut qu'un billet ne soit pas modifié après sa diffusion mais dans le cadre présent, il s'agit de mise à jour...

J'espère que ce petit travail de synthèse rendra service à beaucoup de personnes et que cela permettra d'améliorer la sensibilisation aux risques sonores afin que nous ayons toujours le plaisir d'écouter la musique.

 

Les plaquettes pédagogiques

    

   

Télécharger l'article
 

Etudes et Enquêtes :

Conséquences auditives de l'exposition sonore de musiciens d'orchestres de musique classique

Document original : Article de 7 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
Référence INRS : TF 84
Collection : Etudes et enquêtes
Année de publication : 1998

 

Estimation du risque auditif attribuable à la musique pour les professionnels du monde du spectacle

Document original : Brochure de 29 pages
Référence INRS : NS 239
Collection : Note scientifique et technique
Année de publication : 2004

 

MESURES DU BRUIT DES CONCERTS EN SALLE
RAPPORT DE SYNTHESE
Août 2005
Auteur : Laboratoire Central de la Préfecture de Police
Télécharger l'article. Etudes comparatives des protections auditives parue dans Guitar Part de juillet-août 2009

Les sites internet :

http://www.agi-son.org
http://www.bruit.fr
http://www.peaceandlobe-bourgogne.org/
http://www.ecoute-ton-oreille.com/
http://www.cavazik.org/peace&lobe/pages/i_spectacle.html
http://www.sonorisation-spectacle.org/bp/legislation_securite/resume.php
http://www.franceaudition.com/
http://www.audition-prevention.org
http://www.audition-infos.org/
http://www.acouphene.com/
http://www.cochlee.info/
http://www.neuroreille.com
http://www.inrs.fr/
http://www.laregie-paca.com
http://www.lerif.org/

Les ouvrages :

Éditeur : Association Française des Orchestres (AFP)
Édition : Novembre 2007
Pagination : 45
ISBN : 2-9519593-4-6

Ouvrage disponible auprès de l’IRMA
22, rue Soleillet
75980 Paris cedex 20 - France
Tél. : +33 (0)1.43.15.11.11
Fax : +33 (0)1.43.15.11.10 
www.irma.asso.fr

 

ABC de la sonorisation - Région Provence Alpes Côte d'Azur
édition 2008
Téléchargez le gratuitement sur http://www.laregie-paca.com ou en cliquant sur l'image.

Multimédia et vidéos

Ce cédérom, plus particulièrement destiné aux adolescents, mais vous y trouverez des animations très explicites. Il informe sur les dangers que représente pour l'audition l'exposition à des niveaux sonores élevés
(musique amplifiée, bruits de loisirs...)

Pour tout renseignement ou commande du cédérom contacter monsieur Rémy Pujol

 

Emission C'est pas sorcier - Le son en concert
Emission C'est pas sorcier - Le bruit

 

Outils mis à disposition des formateurs

Livret pédagogique réalisé à l'attention des professionnels travaillant auprès des jeunes agés de 12 à 18 ans, souhaitant avoir un support de formation complet et ludique. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez le demandez en appelant la Mutualité française de la Région Centre. Toutes les infos en cliquant sur l'image.
Une mallette pédagogique est mise à disposition par les DASS de la région Centre. Vous y avez accès même si vous ne résidez pas dans cette région. Elle contient de nombreux support de cours ainsi qu'un sonomètre.

Les animations

 

mardi 7 avril 2009

Dossiers d'Expert - Des ressources pour les culturelles

Les éditions Territorial ont une partie dénommée "Dossiers d'Experts". Parmi ces ouvrages spécialisés destinés aux collectivités publiques, un certains nombre concerne les métiers et les activités culturelles. Ces ouvrages sont très bien réalisé et extrêmement pertinents. Je ne peux que vous conseillez de "jeter un coup d'œil" sur leur catalogue. Même si vous ne travailler dans le cadre des institutions publiques, ce sont des ressources très intéressante.

Je vous ai fait une petite sélection ci dessous des incontournable à mon avis...

Bonne lecture.

Conception, management et communication d'un projet culturel
N° 482 - 10/2006

Le concept de projet occupe une place importante au sein de la littérature managériale. Curieusement, dans le champ de la culture, secteur d'activité en plein essor si l'on en juge par la croissance des...
Le guide de l'organisation de spectacles
N° 170 - 11/2007

L'organisation des spectacles est régie principalement par l'ordonnance du 13 octobre 1945, le Code du commerce, article 632 (spectacles professionnels) et le décret du 19 novembre 1953 (spectacles amateurs)...
Des lieux pour les musiques actuelles
N° 452 - 09/2005

Les villes et agglomérations sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans la construction ou la réhabilitation de lieux dédiés aux musiques actuelles.
Toutefois, les références font souvent défaut,...

mercredi 10 décembre 2008

Le réseau numérique Ethersound / Information et spécialistes

Le réseau Ethersound, beaucoup de technicien en parle mais peu sont réellement expert et surtout apte à appréhender correctement toute les possibilités de ce système de communication numérique.

Cela fait près de 4 ans que je diffuse auprès des professionnels l'importance de mettre en place des formations sur ce sujet. Les écarts sont encore très grand entre les techniciens free lance, les techniciens fixes, les commerciaux, les scénographes, les directeurs technique, etc.

De plus, en fonction de la typologie du lieu et de ce que l'on veut y faire, une analyse est à réaliser pour définir l'infrastructure la plus cohérente du réseau. On n'installe pas le même réseau pour une tournée artistique que pour un centre artistique comprenant des studios de répétition, un studio d'enregistrement, une salle de spectacle, un hall d'accueil et des salles de danse...

Alors comment avoir accès à l'information sans faire appel à des experts ? Et comment trouver ces experts ? Et si on veut qu'il ne soit pas affilié à un constructeur, comment faire ? Et si en plus, on veut qu'ils parlent français, ça devient extrêmement difficile....

Le site Ethersound.com à recenser ces fameuses "perles rares". Ils leur ont donné la dénomination de GURU.

Et je n'ai pas été surpris de trouver pour la France, mes deux amis Jean-Jacques Dialo et Mathieu Le Failler. Tout les deux free lance, ils sont réellement des maîtres en la matière. Ethersound n'a aucun secret pour eux, ils ont été les initiateurs de challenges remarquables dès le début de cette révolution technologique. Toujours sur le terrain, ils ont en plus une vision très pratique des besoins et des solutions cohérentes pour l'exploitation des consoles.

Donc maintenant, vous avez accès aux coordonnées des spécialistes et vous pouvez ainsi organiser facilement un audit, une analyse, une formation, etc.
 

Ressources sur les réseaux Ethersound (non exhaustif bien évidement, n'hésitez à faire passer les infos) :

Télécharger le guide

Le guide d'utilisation réalisé par le constructeur Nexo

Aller sur le site
 

Le site Ethersound.com

Voir la revue de presse
 

La société de prestation Koroll Sonorisation à condensée, dans sa revue de presse, quelques articles de Sono Magazine sur le sujet.

Accéder aux archives du site de Sono Magazine

Le magazine Sono a fait un dossier en :
2004 sur le réseau numérique Ethersound dans son n° 296.
2008 sur le réseau mis en place au centre musical Barbara Fleury Goutte d'Or (Paris) dans son n° 338


 

 

mardi 2 septembre 2008

Conseils pour construire une salle de spectacle.

En recherchant un document dans ma bibliothèque technique, je suis retombé sur un rapport concernant les principes essentiels pour réaliser une salle de spectacle. Ce document intitulé "La salle polyvalente à l'épreuve du spectacle vivant" a été réalisé par Jacques Boisset pour l'APMAC de Saintes. Il est très facile à lire et repère les erreurs à ne pas commettre pour créer une salle de spectacle. A lire sans modération si vous n'avez pas d'expert ou d'assistance spécialisée. Cela permet aux maîtres d'ouvrage de se poser des questions et surtout il donne les principes de bon sens pour toute création de lieux culturels :


..."On l’a vu sur de nombreux points soulevés par ce type de réaménagements, les choix sont souvent délicats entre les contraintes financières et les aspirations artistiques.
C’est pourquoi le préalable à toute mise en oeuvre est d’établir pour ce lieu un projet culturel précis qui définira notamment :

- La destination de la salle, la nature des activités prévues
- La fréquence, la nature, l’importance des spectacles envisagés.
- Le public visé, la jauge pressentie.
- Le personnel éventuellement prévu.
- Le budget de fonctionnement.

Les questions à se poser sont : « quel outil ? pour quelle utilisation ? ».

Dans tous les cas, dès qu’apparaît une volonté d’aménagement ou d’amélioration de salle polyvalente avec l’objectif d’accueillir du spectacle vivant, il est indispensable de consulter :

  • Des professionnels du spectacle (régisseurs, parcs de matériels locaux…), dans le cas de petites améliorations en équipement.

  • Un scénographe, s’il s’agit d’un réaménagement lourd demandant une étude approfondie.

Dans le cas d’une création de salle, il est indispensable de faire établir un programme architectural, qui sur la base du projet culturel, cadrera le travail de l’architecte (cf. les documents à consulter en annexe)."...

Télécharger le rapport.

jeudi 21 février 2008

Le Document Unique de Prévention des risques.

Ouh la, la c'est pas gagné. Je me rends compte lors de mes nombreuses rencontres que la notion de document unique n'est pas du tout acquise dans beaucoup de nos structures de spectacle. J'avoue que je me suis arraché les cheveux lorsque j'étais directeur opérationnel pour une société de prestation. Plus d'une fois je me suis demandé à quoi cela pouvait bien servir, à part dénoncer les risques que nous connaissons tous. Nous y sommes sensible et faisons très attention, c'est pour cela que le professionnalisme et l'expérience sont si importants, n'est-ce pas ?

Mais malgré tout ce que l'on peut dire, le décret du 5 novembre 2001 impose à tous les chefs d'établissement d'être en mesure de présenter aux inspecteurs des Caisses Régionales d'Assurance Maladie un document analysant les risques professionnels au sein de la structure appelé Document Unique. Si vous n'êtes pas en mesure de montrer ce document, c'est l'amende avec l'obligation de vous mettre en règle rapidement. Donc il vaut mieux prévenir que guérir. Surtout, que l'inspection du travail comme les inspecteurs des CRAM connaissent les difficultés techniques et pratiques que représentent la mise en place de ce document et sont donc tolérants, sur la forme et l'avancement de celui-ci, lors de leur contrôle. Par contre, il est impératif de pouvoir montrer que vous avez commencé la démarche.

Il n'y a pas de cadre pré défini pour concevoir le Document Unique. Et oui, cela peut paraître bizarre, mais cela fait parti du travail des différents intervenants (direction, CHSCT, personnels, etc...) qui constituent le groupe de travail pour l'élaborer : trouver une méthode d'analyse.
Car il semble impossible de proposer un cadre précis permettant de repérer systématiquement tous les risques inhérents à un secteur d'activité. Chaque service ou entreprise est différent face aux risques. De plus, on parle de tous les risques, donc ceux aussi induits par le batiment, les objets, les substances et le mobilier (dans environnment) qu'il intègre.
Pourtant, ce serait le plus pratique mais à l'heure actuelle, il n'y a rien de probant. Il n'existe pas de logiciel ni de support formaté pour la rédaction de ce document. En conséquence, il porte bien son nom : Unique.

Il y a bien des tentatives de simplification dans notre cadre d'activité, avec par exemple, le syndicat du Prodiss qui s'est investi pour trouver des solutions pratiques pour simplifier cette obligation réglementaire dans le cadre des tournées artistiques et des manifestations éphémères et/ou ponctuelles. Mais cela reste, à ma connaissance, les seuls qui aient proposé une solution pratique. Il est vrai que dans le cadre des tournées, cela devient un vrai casse-tête hallucinant. Idem lorsque l'on a la responsabilité d'un festival, car on comprend vite que les consignes pour réaliser le Document Unique sont complètement inadaptées et irréalisables dans leur globalité. Il serait plus simple dans ce cas là, de répondre à une charte de prévention indiquant les risques potentiels connus sur l'activité d'évènements ponctuels.  Tous les prestataires, employés, intervenants, artistes, techniciens, producteurs, etc... signeraient un document repérant tous les risques, les attitudes à avoir et les moyens à mettre en oeuvre  pour éviter les accidents. Mais, à ma connaissance, ce n'est pas prévu. Dommage, ce serait, à mon avis, beaucoup plus simple.

Mais revenons au sujet. Donc, tous les responsables doivent constituer un groupe de travail et organiser des réunions pour définir et quantifier les risques liés à l'activité de l'entreprise. Ce groupe de travail doit trouver une méthode d'analyse pour hiérarchiser les situations et les risques d'accident. Il doit les retranscrire dans un rapport avec les dispositions prises ou à prendre pour éliminer ou limiter les accidents potentiels. Le responsable doit déterminer les moyens financiers alloués pour mettre en place des dispositifs permettant de réduire les risques définis en tant que prioritaire. Les résultats du groupe de travail doivent être communiqués à tous les salariés et intervenants. Sa réalisation n'est pas figée dans le temps. Ce document doit être développé, affiné et mis à jour régulièrement.

Et bien, comme on dit, on n'est pas couché...

Malgré tout, je pense que c'est une bonne chose. Je pense qu'il faut prendre ces dispositions comme une véritable opportunité pour l'entreprise. Rien n'est plus désagréable pour un dirigeant que d'avoir un employé blessé et de se dire, nous aurions pu l'éviter ! C'est un moyen de faire naître un dialogue responsable entre tous. Cela peut donner une synergie et une responsabilisation de chacun.

C'est compliqué et à priori rébarbatif mais il ne faut pas se précipiter pour se débarrasser de la charge de travail,  il faut le prendre avec calme et cohésion. Il faut entrer dans une démarche constructive. C'est aller de l'avant en maîtrisant beaucoup mieux les compétences nécessaires de chacun, les dispositifs souvent simples à mettre en place et les attitudes à avoir. La prévention est aussi une démarche citoyenne : "Quand je pense à toi, je pense à moi."
Petit à petit, ce ne sera plus une contrainte mais un état d'esprit enrichissant pour tous.
Important, vous ne devez pas sous-traiter cette obligation à un prestataire, ce ne serait pas accepté. Par contre vous pouvez vous faire accompagner par des compétences externes.

Pour ma part, lorsque j'accompagne un maître d'ouvrage ou une maîtrise d'oeuvre dans le cadre d'une construction ou d'une réhabilitation, ou tout simplement de travaux, j'essaie de prendre des dispositions afin d'éviter des situations générant un risque potentiel pour l'exploitation. Je demande souvent aux architectes ou aux scénographes de se mettre dans la situation où ils auraient à rédiger le Document Unique et de se mettre à la place de l'exploitant. Cela va des emplacements de projecteurs, pour remplacer les lampes facilement, aux volumes de travail dans lesquels nous devons intervenir en évitant les obstacles au sol, en l'air, etc... J'essaie de prendre en amont les dispositions nécessaires pour réduire les situations ou les facteurs de risque dès la conception de l'outil. Cela est très bien compris et devient souvent tout simplement du bon sens. C'est rien et beaucoup à la fois, car je plains le responsable qui gère un lieu inadapté ou mal conçu et qui doit écrire le DU...

Je ne sais pas si cela est judicieux d'écrire un billet aussi long mais je pense qu'il est important de dire : "N'ayez pas peur, essayer, à votre vitesse, mais commençez la démarche". Les prochains billets sur ce thème seront beaucoup plus pragmatiques.

Voici quelques outils (non exhaustifs) pour vous aider.

La Caisse Régionale d'Assurance Maladie

Télécharger le guide pour l'analyse des risques et le choix de mesures de prévention.

Télécharger le guide pour l'évaluation des risques professionnels et le plan d'action de prévention.

Guide pour l'analyse des risques

Guide pour l'évaluation des risques


Formation gratuite :
"Journée du chef d'entreprise de TPE et PME / Maîtrisons ensemble les risques professionnels"

L'INRS à conçu des supports pratiques téléchargeables :

Télécharger la brochure.
 

Aller sur la page d'évaluation des risques.

Évaluation des risques professionnels

Les formations (spécifiques spectacle)

ISTS / Le document unique et la prévention des risques
CFPTS / Le document unique : de l'appréciation des risques à l'élaboration du document unique et du plan de prévention
Artes Artech / Initiation à la rédaction du Document unique (DU) : méthodologie

Les sites internet

Aller sur la fiche pratique des préventions des risques Le site du ministère du travail
L'éducation nationale a fait un "outil" à destination des chefs d'établissement. Rien à voir avec les métiers du spectacle mais c'est intéressant de regarder les propositions et la démarche.
Aller sur le site de l'institut de recherche Robert Sauvé en santé et sécurité du travail. Site canadien extrêmement riche en information sur les risques professionnels

Divers :

 

Pour ce qui concerne les risques auditifs, j'ai déjà fait un billet sur ce sujet (23 janvier 2008) avec quelques ressources, mais je vous conseille cet ouvrage de Christian Meyer-Bisch édité par l'association Française des Orchestres.
Pour information, les dispositions prévues dans le code du travail s'appliquent depuis le 14 février 2008 aux professionnels de la musique et des loisirs...


mardi 19 février 2008

Le spectacle c'est simple. Accédez à l'information simplement et rapidement.

Lors de mes différentes rencontres ou réunions, je dois souvent faire un explicatif des us et coutumes, des habitudes des techniciens, des méthodologies différentes d'intervention, des matériels utilisés et leurs technologies, etc. Cela est récurent, normal et rassurant car cela indique l'intérêt de mes interlocuteurs pour mieux comprendre nos attentes et nos besoins en terme d'espaces, d'accessibilité et de contraintes. Je parle bien entendu du cadre de mes missions d'assistance à maîtrise d'ouvrage ou de maîtrise d'oeuvre pour la construction et la réhabilitation de lieux culturels ; ou lors des discussions avec les différents prestataires intervenant sur une manifestation, par exemple.

Il existe un outil extraordinaire pour découvrir et appréhender nos métiers et nos contraintes. Il s'agit des guides édités par l'Agence Culturelle d'Alsace. Cinq ouvrages consultable et imprimable depuis internet, gratuitement. Cinq thèmes : l'organisation de spectacles, la sonorisation, la lumière, la sécurité et la machinerie. Extrêmement bien réalisés, ils sont pratiques et ludique. Prévus à l'origine pour les professionnels, ils sont parfaitement accessibles pour tous.

Donc pas d'hésitation, si vous faites parti des personnes qui ont besoin de connaître, de comprendre et de trouver des réponses pratiques sur la technicité, les matériels utilisés et / ou les us et coutumes de travail du spectacle, ces cinq guides sont le premier reflex que vous devez avoir. Même si vous ne trouvez pas la réponse immédiatement, vous trouverez des mots clés, des bouts d'informations qui vous permettront d'accéder à l'information rapidement.

Le guide de l'organisateur de spectacle

Le guide de la sonorisation. Le guide de la lumière

Le guide la machinerie Le guide de la sécurité

L'agence Culturelle d'Alsace avec Marc Jacquemont a fait un travail extraordinaire et je tiens, avec ce billet, à les féliciter. J'avoue, sans gène, utiliser de nombreuses illustrations, animations ou définitions dans mes diverses missions de formation. Pourquoi essayer de refaire ce qui est déjà très bien réalisé... A consommer sans modération.

Et pour compléter les ressources indispensables, voici le guide édité par le CNV afin de comprendre l'organisation nécessaire pour construire ou réhabiliter une salle de concert. Cela ne remplace pas une mission d'assistance, mais permet de se sensibiliser et de comprendre parfaitement les différences entre les besoins et les contraintes en fonction des différentes typologies de spectacles à réaliser. Ce document n'est malheureusement pas disponible gratuitement, mais il n'y a pas d'équivalent sur ce sujet, alors pas d'hésitation.

Découvrir le sommaire.

vendredi 15 février 2008

Les régimes de neutre simplement.

Lors d'une réunion récente, il a été question des régimes de neutre. A chaque fois que ce sujet est abordé autour d’une table, personne n’est égaux sur la maîtrise de ce sujet. Certains, dont je fais parti, connaissent et se rappelle des fondamentaux, mais comme cela ne fais pas parti de nos réflexions quotidiennes, on a oublié quelques détails ou particularités qui limitent l’analyse. Et pour ceux qui ne maîtrisent pas le domaine électrique c’est carrément du « chinois » et si on souhaite faire une explication, c’est pire.

J’ai trouvé sur internet une présentation simple et très claire qui permet un rafraîchissement rapide de la mémoire et rend compréhensible sans être rébarbatif, les différentes techniques utilisées pour les néophytes.

C’est pourquoi je le mets dans la partie ressources du blog.

Si vous avez des informations sur les avantages et les inconvénients des différents régimes de neutre pour la lumière, la sonorisation et la vidéo, je suis extrêmement interressé. Car jusqu'à présent j'ai entendu beaucoup de choses mais jamais convaincantes.
Nous avons éliminé les problèmes de "buzz" sur le son via les transformateurs d'isolement et nous avons beaucoup moins de soucis avec le numérique mais cela reste une question importante et interressante.
La qualité du câblage de la terre est primordiale mais y a t-il une recommandation précise avec une explication logique d'un régime de neutre spécifique pour brancher les appareils utilisés dans le spectacle ?

- page 1 de 2